Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/05/2015

« Pour mon anniversaire je veux un nouveau nez » : quand la nouvelle mode chez les jeunes c’est la chirurgie esthétique

Il fut un temps où les caprices des adolescents à satisfaire étaient l’acquisition du dernier téléphone de en vogue ou d’acheter une voiture après le bas. Mais avec la popularisation de la chirurgie esthétique grâce aux médias et au star-system, les jeunes sont de plus en plus nombreux à demander d’effectuer une opération afin de remodeler une partie de leur corps, généralement celle à l’origine de leur complexes.

La chirurgie plastique, autre fois considérée comme élitiste ou réservée aux personnes besogneuses de corriger une anomalie corporelle, est aujourd’hui  mieux appréhendée par des parents préoccupés avant tout par le bien-être de leurs enfants. En ayant comme perspective de se débarrasser de ce qui les fait ressentir mal dans leur peau. Mais quand les patientes ont à peine 18 et demandent déjà une augmentation mammaire, les chirurgiens préconisent de réfléchir longuement avant toute opération et n’hésitent pas à vivement dissuader face aux requêtes immature.

Grand plan sur ce phénomène en pleine expansion.

La chirurgie comme solution immédiate à un problème passager

Il est connu que le monde des adolescents peut être des fois impitoyable et dur envers les jeunes qui présentent des difformités corporelles plus ou moins importantes. La chirurgie est alors considérée par les jeunes comme une solution salvatrice qui leur permettrait de s’intégrer plus facilement dans un cercle social et ainsi se faire accepter plus facilement. Des seins difformes, un nez mal proportionné ou d’autres anomalies faciales peuvent alors constituer un bon justificatif pour s’en remettre au bistouri. Des plasticiens expérimentés avouent même que dans plusieurs cas, une opération correctrice à permis à plusieurs jeunes de retrouver leur bien-être et ainsi de s’épanouir dans leur environnement.

Mais n’oublions pas qu’entre 13 et 19 ans, il s’agit d’une tranche âge sensible et fragile où l’individu recherche encore son identité. Il est extrêmement normal que l’adolescent puisse chercher par tous les moyens à s’identifier à son idole préférée, mais quand la chose va jusqu’à demander les fesses ou les seins disproportionnés de la sa chanteuse préférée, le chirurgien se doit de calmer les ardeurs ont faisant appel à ses talents de psychanalyste et en essayant de faire comprendre quels risques potentiels l’adolescent peut encourir.

Les familles, face à un tel phénomène, tentent de comprendre les réelles motivations de leurs enfants en demandant les avis de plusieurs spécialistes. D’autres parents, convaincus par la volonté de ces adolescents, jouent la carte de l’ingéniosité en ayant au recours au tourisme médical : cette solution, à laquelle de plus en plus de patients ont recours, permet d’offrir à leurs enfants l’intervention voulue à moindre prix, tout en ayant l’occasion de voyager : la chirurgie esthétique en Tunisie, au Maroc ou en Amérique du sud est un phénomène en pleine expansion qui permet d’obtenir des soins professionnels et haut de gamme.

chirurgie esthetique tunisie

 Les chirurgies les plus pratiquées chez les jeunes

Les opérations de chirurgie esthétique les plus demandés chez les jeunes, filles ou garçons qui soient, représentent souvent un désir de corriger les imperfections les plus visibles, surtout le visage. C’est pour cette raison que la rhinoplastie (opération correctrice du nez) occupe facilement les premières marches du podium. L’intervention va viser à corriger les défauts d’un nez trop grand, trop aplati ou trop pointu, souvent source de gênes au quotidien chez les adolescents qui n’arrivent pas facilement à affronter les regards des autres.

La réduction mammaire est également une opération très sollicitée chez les jeunes présentant une asymétrie dans la poitrine (seins plus grand que l’autre) ou encore une poitrine qui présente un excès de volume, ce qui peut amener à des douleurs dorsales ou du cou chez la patiente qui n’arrive plus à pratiquer tranquillement les activités physiques ou quotidiennes.

ventre plat jeune.jpg

Mais quand les motivations du jeune patient sont purement esthétiques, comme lors des augmentations mammaires, contrairement à ce que plusieurs pensent, les parents deviennent avec le temps de plus en plus enclins à satisfaire le souhait de leur fille, et ce sont même eux dans quelques cas qui prennent l’initiative de proposer d’offrir les implants mammaires à leur fille comme cadeau du baccalauréat.

Dans tous les cas de figure, des conditions extrêmement strictes doivent être respectées afin que le jeune puisse bénéficier d’une chirurgie esthétique : dans le cas de la rhinoplastie par exemple, il faut attendre que tous les os du visage doivent avoir fini leur croissance (une rhinoplastie ne se fait pas avant les 16 ou 17 ans). Le chirurgien fixera une rencontre individuelle avec le patient sans la présence des parents, pour juger du degré de maturité de l’adolescent et pour voir s’il a bien considéré l’ampleur de l’acte et les conséquences permanentes d’un tel changement. Car une chirurgie esthétique n’est jamais exempte de risques de complications, et l’impact psychologique peut déterminer le futur de l’individu.

10/02/2015

Les cicatrices de l'abdominoplastie

Qu’est ce qui cause la formation de cicatrices irrégulières après l’abdominoplastie ?

La cicatrice de l’abdominoplastie dépend de la technique utilisée. Parfois elle peut laisser des cicatrices importantes et épaisses, voici pourquoi :

Trop de tension

Le chirurgien essaye de remettre la peau en tension en retirant trop d’excès cutanés et ferme ensuite l’incision avec trop de tension.
Le corps fabrique donc beaucoup de fibres de collagène afin de garder la plaie en place.
Les fibres de collagène donnent un aspect épais à la plaie.

image_4357.jpg

Les bords de la peau on de faibles réserves de sang

L’abdominoplastie traditionnelle est une technique chirurgicale qui soulève toute la peau de l’abdomen jusqu’aux côtes pour l’étirer jusqu’au pubis.
Le problème est qu’une grande partie des réserves de sang venant des muscles abdominaux est coupée.
Les cellules qui produisent du collagène sont surmenées lorsqu’elles n’ont pas de grandes réserves de sang à disposition.

La cicatrice est placée trop haut

La cicatrice migrera toujours vers le haut (nombril) dans les mois qui suivent l’abdominoplastie. Si l’incision est placée à la ligne du bikini au lieu d’en dessous da la ligne du bikini, elle se déplacera au dessus de la ligne du bikini après l’intervention et sera perceptible.

Comment éviter la cicatrisation irrégulière de l’abdominoplastie ?

Certaines méthodes permettent d’éviter d’obtenir des cicatrices trop épaisses :

Moins de tension

La partie la plus importante de la fermeture des incisions n’est pas la peau mais le muscle sous-jacent qui lorsqu’il est sous tension permet de refermer la peau avec une tension minimale

Une meilleure réserve de sang

En restant attaché aux flancs, les sections de peau gardent leurs réserves de sang.
La guérison est donc meilleure, plus rapide et produit une cicatrice plus légère.

Un meilleur emplacement des cicatrices.

mebeau026_0_0.jpg

L’incision est placée sous la ligne du bikini en prévoyance de la remontée de la cicatrice.
On peut placer l’incision plus basse au niveau de l’abdomen lorsqu’une tension appropriée est en place et que les réserves de sang sont préservées.

 

30/12/2014

Chirurgie plastique extrême : voici à quoi ca ressemble

chirurgie-esthetique-asiatique.jpg

La mode de la chirurgie esthétique en Asie ne cesse de déchainer les passions.

De millions de personnes passent sur le billard chaque année afin de se conformer à un standard de beauté : yeux larges, un nez haut un visage fin et un menton pointu, caractéristiques tant convoitées parmi les femmes Asiatiques.

En 2010, la finaliste de l’émission de télé réalité montrant des transformations extrêmes grâce à la chirurgie plastique est morte lors d’une intervention de chirurgie plastique de routine. Malgré le danger de mort et des interventions non-régulées, l’émission télé continue d’être diffusée.
Les femmes de Corée du sud mènent la danse en termes de dévotion à la chirurgie plastique. Une femme sur cinq à déjà fait appel à la chirurgie esthétique à Séoul.

Il est si banal en Corée du sud de faire appel à la chirurgie esthétique qu’il n’est pas rare de demander où une personne à eu son menton ou son nez.
Ce n’est donc pas une surprise de voir des photos de ces chirurgies plastiques extrêmes faire le tour d’internet. Les interventions que ces femmes subissent incluent souvent la blépharoplastie, la rhinoplastie utilisant un implant en silicone et une opération qui améliore les contours de la mâchoire très populaire en Corée du sud.

Une source non divulguée aurait révélé « je ne crois que tous mes amis ont déjà subit une intervention de chirurgie esthétique. À l’école, tous deviennent de plus en plus beau et certains parents ne veulent pas que leur enfant soit le plus moche »